Plateforme d'outils et d'initiatives

On peut visualiser rapidement ce qu'une société en transition doit faire. Nous avons regroupé les thèmes de la transition en quatre volets principaux plus un volet transversal et global.
Les municipales de mars 2020 sont l'occasion de mettre la Transition au coeur des débats.

Cliquez sur le volet qui vous intéresse.

Agir Agriculture, Alimentation, ... Agir Déchet, Economie, ... Agir Vivre ensemble, culture, ... Agir Energie, mobilité, ... Agir pour la transition Les collectifs, assos, groupes qui agissent Le Pacte Alternatives territoriales

Toutes les initiatives présentées sur le site illustrent une facette de la « transition » que doit opérer notre société. La transition n’est pas une n-ième philosophie ou modèle de société. C’est juste un mot pour dire que le modèle actuel a fait son temps et que l’on doit passer à autre chose. On ne peut plus nier et faire comme si la dégradation de notre environnement, la perte de diversité, l’épuisement des ressources naturelles, les crises économiques à répétition, la dégradation du tissu social, … n’existaient pas.

La transition est donc le chemin que l’on doit prendre pour évoluer. Ce chemin n’est pas tout tracé, nous avons besoin de guides pour nous aider à progresser. Par la suite, nous allons proposer des procédés qui ont été mis en œuvre avec succès par des pionniers et qui doivent servir d’inspiration.

Il est important de ne jamais oublier que la transition doit être « entière, globale, transversale ». Ainsi, chaque action doit être appréhendée en tenant compte de tous les aspects : économique, écologique, environnemental, énergétique, sociétal, ….

Un exemple simplifié pour illustrer ce propos : la production d’énergie verte.
Une première façon d’agir est de construire de grandes centrales photovoltaïques qui certes produisent de l’énergie mais occupent de vastes espaces, souvent des friches industrielles mais parfois des terrains agricoles ou des espaces verts. Cette manière d’agir se résume finalement à un placement financier.
Une autre manière d’aborder ce sujet est les « centrales villageoises ». Dans ce cas, on utilise des toitures existantes (souvent des bâtiments publics) pour poser les installations. Le financement est assuré par les citoyens, les entreprises locales, les communes, … Le projet couvre ainsi de nombreux aspects de la transition : production d’énergie verte locale directement utilisée sur place, mobilisation et prise de conscience des participants (et meilleure acceptabilité), mise en œuvre et gestion locale du projet, empreinte environnementale réduite, …. La méthode de cette action est entière, globale.

Plateforme portée par :
Réseaux nationaux :