Sans énergie, rien n'est possible. La vie n'existerait pas, l'univers non plus ! Chacune de nos actions requiert un minimum d'énergie pour être exécutée. L’énergie n’est pas facile à obtenir. Elle n’est pas non plus en quantité illimitée. La transition énergétique met en exergue la nécessité avant toute chose d’économiser et d’optimiser l’énergie. Et dans un deuxième temps de faire appel à des ressources renouvelables. La mobilité, l’industrie mais aussi l’agriculture, l’habitat doivent tous réfléchir à la manière dont ils utilisent l’énergie.

Volet Energie, Mobilité, Industrie
==> Energie
Comment s'adapter au changement climatique ?
Les observations du climat confirment que le territoire français est déjà impacté par le changement climatique depuis plusieurs décennies. Afin de s'y préparer au mieux, chaque acteur, chaque levier de notre société, dont Energie et Industrie, va devoir bâtir des schémas nouveaux et des stratégies d'adaptation.
• Analyser la vulnérabilité et adapter le territoire au changement climatique. - Réflexion ouverte et mise en place d’une stratégie d’adaptation au changement climatique.
• Faire d’un bâtiment municipal, un lieu de mobilisation pour apprendre à réaliser des économies d'énergie.
• Les Centrales Villageoises - Boîte à outils Coopérative durable d'énergie locale -Micro régie territoriale de production d'énergie.
• Alimenter les bâtiments et l'éclairage publics en énergie 100 % renouvelable et locale. Panneaux photovoltaïques sur bâtiments municipaux et communautaires.
• Enclencher une démarche territoire à énergie positive, en réduisant au maximum les consommations d’énergie, en développant la production et la consommation d’énergie renouvelable notamment citoyenne.
• Soutenir les constructions et rénovations à haute efficacité énergétique ainsi que les conversions de systèmes de chauffage les plus polluants en accompagnant en particulier les ménages en situation de précarité énergétique.
• Développer les énergies renouvelables - Améliorer l’efficacité énergétique - Développer les réseaux de chaleur et de froid - Valoriser les potentiels d’énergie de récupération - Engager des actions de maîtrise de la demande en énergie et de lutte contre la précarité énergétique - Développer les possibilités de stockage des énergies
• Développer le potentiel de séquestration du CO2 dans les écosystèmes et les produits issus du bois - Réduire les émissions de polluants atmosphériques
• Réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) - Optimiser les réseaux de distribution d’électricité, de gaz et de chaleur - Adapter la mobilité d’un territoire au changement climatique.
• Mise en relation des porteurs de projet avec les personnels de l'éco-construction.
Les Centrales Villageoises - Associer citoyens et collectivités dans les projets de production d'énergie renouvelable.
Les Centrales Villageoises sont des sociétés locales à gouvernance citoyenne qui portent des projets en faveur de la transition énergétique en s'inscrivant dans une logique de territoire. Elles associent citoyens, collectivités et entreprises locales et contribuent aux objectifs énergétiques en tenant compte d'enjeux territoriaux transverses (développement économique local, intégration paysagère, lien social, etc.).
Les Centrales Villageoises fonctionnent en réseau au sein d'une Association et partagent un modèle commun, basé sur le partage d'un grand nombre d'outils et de services. Ce modèle est aujourd'hui mis en œuvre dans plusieurs régions françaises.
Alimenter les bâtiments et l'éclairage publics en énergie 100 % renouvelable et locale. (Le Pacte)
Une mesure concrète et simple à mettre en œuvre.
Un soutien à la transition énergétique par la consommation d'énergie verte et locale.
Une sensibilisation des administré.e.s et employé.e.s à l'énergie verte et à la réduction de consommation.
Valoriser les Certificats d’Économies d’Énergie

Se mettre en relation avec les personnels de l'éco-construction.
Les EcoBatissonS, c'est quoi ? C'est Qui ?
C’est une Association qui regroupe des porteurs de projet et des professionnels qui :
- pratiquent, veulent pratiquer et/ou soutiennent l’éco-construction et le développement des matériaux bio-sourcés;
- résident dans la région PACA;
- œuvrent dans le sens d’une économie plus sociale et solidaire.
Comment ?
. En agissant collectivement pour démocratiser et faciliter l’éco-construction :
Avec des actions et des outils pédagogiques de sensibilisation, d’information et d’éducation à l’éco-construction: stages, conférences, salons…etc
Avec un réseau d’échanges et d’entraide, entre membres du réseau
Avec un Annuaire de professionnels locaux qualifiés et militants: formateurs, conseillers, scientifiques, concepteurs, artisans…etc
Avec un espace d’innovation et d’expérimentation, ouvert à tous.
Pour que chaque porteur de projet, particulier ou professionnel soit sensibilisé et accompagné dans une approche globale de l’écoconstruction.
==> Mobilité
Trains, bus, métro, tram, vélo, marche ... Changons nos habitudes d'utilisation de la voiture individuelle....
L'usage de la voiture individuelle perdurera. Cependant, il nous faut changer nos habitudes d'utilisation en mettant en avant le covoiturage, l'auto-partage, les transports doux (marche, vélos, ... ) et évidemment les transports en communs .
Développer les réseaux cyclables et piétonniers

Le remaniement régulier du Plan de Déplacements Urbains (PDU)
Permet :
- une offre de transport en commun urbaine avec la volonté de construire une ossature d'un réseau autour de Lignes à Haut Niveau de Services
- un projet de Transport en Commun en Site Propre,
- une offre interurbaine de cars avec la constitution d'un réseau de cars à haut niveau de service depuis les polarités voisines à l'agglomération
- le covoiturage,
- des plans de mobilités (PDE, PDIE,…),
- une desserte des grandes portes d'entrée du territoire (aéroport, port, gares…)
- des actions en faveur de la mobilité touristique.
… ...
Les résultats d’un remaniement régulier du Plan de Déplacements Urbains (PDU)
Le bilan du précédent Plan de Déplacements Urbains (PDU) ainsi que le nouveau contexte territorial, le nouveau contexte réglementaire (Loi Maptam et Notre) et le contexte économique de plus en plus en contraint ont conduit à réinterroger l'ensemble des projets à l'étude ou non réalisés inscrits dans le PDU 2005-2015 pour construire le PDU 2015-2025.
Le projet de PDU 2015-2025 s'inscrit dans la continuité du précédent PDU tout en réaffirmant, consolidant, développant et réorganisant.
Les grands changements apportés par la révision du PDU concernent :
- l'offre de transport en commun urbaine avec la volonté de construire une ossature du réseau Mistral autour de 4 Lignes à Haut Niveau de Services,
- Le projet de Transport en Commun en Site Propre,
- Une offre interurbaine de cars avec la constitution d'un réseau de cars à haut niveau de service depuis les polarités voisines à l'agglomération,
- le covoiturage, les plans de mobilités (PDE, PDIE,…),
- La desserte des grandes portes d'entrée du territoire (aéroport, port, gares…),
- Les actions en faveur de la mobilité touristique (vélo…).
Le remaniement régulier du PDU est indispensable, en vue d'agir par une baisse des émissions de gaz à effet de serre.

Adresse : Hôtel de la Métropole 107 Boulevard Henri Fabre - TOULON
Contact : Sébastien Maréchal
Courriel : contact@metropoletpm.fr
Téléphone : 04 94 93 83 00